Actualités

06. 06. 2016

Merci, Grazie, Danke

L’initiative de la vache à lait n’aurait en aucun cas résolu les problèmes dus à la mobilité croissante. Si elle avait été acceptée, elle aurait eu pour conséquences directes des coupes douloureuses dans des tâches étatiques importantes, notamment dans les transports publics, la formation ou l’agriculture. Le peuple souverain a refusé de faire subir ces dommages au pays. Vu la situation financière déjà tendue, l’«initiative de la vache à lait», qui aurait amputé le budget fédéral de 1,5 milliard de francs par an, n’aurait pas été supportable. Le peuple l’a bien compris et a rejeté cette exigence irresponsable du lobby automobiliste. L’arnaque selon laquelle les automobilistes seraient les vaches à lait de la nation et devraient payer toujours plus pour la route n’a pas fait mouche auprès des citoyens suisses. Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA) constitue une meilleure solution à l’évolution de la mobilité. Il offre une chance de garantir un cofinancement durable et suffisant du trafic d’agglomération et routier.

11. 05. 2016

l’initiative «Pro Service public»

L’initiative populaire «Pro Service Public» est pernicieuse et mensongère: elle n’est autre qu’une coquille vide et un miroir aux alouettes.

07. 04. 2016

l’initiative vache à lait

L’initiative «Vache à lait» est une atteinte au système éprouvé de la Suisse et à de nombreuses prestations importantes des pouvoirs publics. Sous le couvert d’un «financement équitable des transports», elle vise à redistribuer l’ensemble des recettes de l’impôt sur les huiles minérales de la caisse fédérale au trafic routier. La route devrait ainsi recevoir 1,5 milliard de francs supplémentaires par an. Ceci au détriment d’autres tâches de l’Etat. L’initiative mérite donc un NON catégorique dans les urnes.