12 Fév. 2019

Rapport trimestriel des chemins de fer 4|2018: Évolutions inverses entre le trafic voyageurs et marchandises

La croissance du trafic voyageurs persiste. La demande de ce secteur n’a cessé d’enfler en 2018 si ce n’est au premier trimestre. Le tableau est différent dans le trafic marchandises, notamment en raison de facteurs trimestriels spécifiques.

La demande du trafic voyageurs a continué de croître le trimestre dernier. Une augmentation de 2 % a été relevée par rapport aux trois derniers mois de 2017, soit un résultat de 5,24 milliards de personnes-kilomètres. Il s’agit de la plus forte progression depuis le deuxième trimestre 2016. Les sillons-kilomètres, dominés par les personnes-kilomètres, se sont également accrus, de 0,3 % pour atteindre 49,74 millions. Ils repartent ainsi à la hausse après deux années mitigées.

À l’inverse, la performance du fret ferroviaire a baissé, de 3,11 à 3,05 milliards de tonnes-kilomètres nettes, soit 1,7 % de moins en glissement annuel. Ce léger recul ne s’explique pas facilement; la répartition des jours fériés peut peut-être jouer un rôle. Par ailleurs, comparer les chiffres avec ceux du quatrième trimestriel 2017 est délicat puisque celui-ci avait connu un effet rebond après l’interruption de la ligne de la vallée du Rhin, et donc enregistré des volumes de transport quelque peu au-dessus de la moyenne. Le dernier trimestre 2018 n’a quant à lui bénéficié d’aucun effet particulier.

Évolution du transport sur le plus long terme

Les chiffres du transport de personnes augmentent à nouveau depuis le printemps 2018. Après les faibles contre-performances de 2017, l’évolution du trafic voyageurs est redevenue «normale». En ce qui concerne le trafic marchandises, la croissance poussive mais continue depuis 2015 a été stoppée en 2017 par l’interruption du trafic aux environs de Rastatt, mais ses performances de transport de 2018 ont heureusement retrouvé le niveau de 2016.

Renseignements

Michael Ruefer, directeur suppléant de la LITRA | 079 272 51 04

Bruno Galliker, porte-parole de l’UTP pour la Suisse romande | 031 359 23 38