1. 06. 2021

Intervista in italiano
print Created with Sketch. PRINT

1. 06. 2021

Rapport semestriel trafic aérien 1 | 21 : Des chiffres historiquement bas

Depuis plus d’une année, les aéroports nationaux sont touchés de plein fouet par la pandémie du fait notamment des restrictions imposées aux voyageurs internationaux. D’après la LITRA, le nombre de passagers et de mouvements sont restés à un niveau historiquement bas entre novembre 2020 et avril 2021. Le transport de fret a également été affecté négativement.

Le recul de 83% du nombre de passagers sur l’ensemble des aéroports nationaux, affectés de manière similaire, est particulièrement impressionnant. Les restrictions à l’entrée et la sortie du territoire, et l’obligation de quarantaine valables pour l’essentiel des destinations, ont sérieusement freiné la demande en transport aérien. Pour la période concernée, trois millions de passagers seulement ont utilisé les aéroports nationaux alors que pour la même période une année auparavant, ils étaient encore dix-huit millions.

Moins de mouvements et faible taux de remplissage des avions
Les mouvements ont reculé de près de 56% sur l’ensemble des aéroports avec une réduction malgré tout limitée à 30% pour Bâle-Mulhouse tandis que le recul s’est établi à 60% pour les deux autres aéroports nationaux. Cette diminution massive du nombre de mouvements s’est logiquement accompagnée d’un moins bon taux de remplissage des appareils.

Le fret légèrement moins affecté
Durant la période concernée, le fret transporté n’a reculé que de 8.5% au niveau des aéroports nationaux par rapport à la période similaire précédente. L’approvisionnement de la Suisse, de même que les exportations, ont pu être assuré malgré la pandémie et quand bien même certaines destinations directes n’étaient plus desservies. Il est également réjouissant de noter que l’aéroport de Bâle-Mulhouse a pu maintenir l’activité fret à un niveau semblable à celui de l’année précédente, tandis que Genève et Zürich ont connu une légère baisse.

Perspective pour les prochains mois
La pandémie va très probablement continuer d’affecter la demande au cours des prochains mois. Avec l’avancée de la vaccination, il est probable que les restrictions à l’égard des voyages internationaux soient progressivement levées au cours du second semestre 2021. Parallèlement, il faut malgré tout encore compter avec nombre d’incertitudes notamment à propos de la mutation du virus. Il est donc peu probable d’assister à une reprise rapide du trafic aérien.





En étroite collaboration avec les trois aéroports nationaux de Bâle-Mulhouse, Genève et Zürich, la LITRA rend compte pour la première fois des chiffres semestriels (novembre 2020 – avril 2021) du trafic aérien. Nous prévoyons désormais de relayer deux fois par an les chiffres du trafic aérien sur les trois aéroports nationaux au travers du nombre de passagers, du fret transporté et du nombre de mouvements qui sont déjà reportés annuellement dans notre publication régulière y relative. En publiant désormais les chiffres du transport aérien de façon biannuelle, nous permettons désormais de caler ceux-ci avec les chiffres trimestriels relatifs au trafic ferroviaire