19. 03. 2021

Prix LITRA-Publikation Nr. 6
print Created with Sketch. PRINT

19. 03. 2021

«Un an après le début de la pandémie de Corona, comment se portent les transports publics?»

Depuis un an, la crise du coronavirus domine notre quotidien et notre comportement en matière de mobilité. Les restrictions ont eu un impact majeur sur la façon dont nous nous déplaçons - y compris, malheureusement, sur les transports publics. Comment se portent les entreprises de transport public et l'industrie ferroviaire qui leur est associée ? Quelles sont les perspectives actuelles ? C'est ce que nous avons demandé à nos membres lors de notre événement en direct. Cet événement a eu lieu en remplacement de note Colloque de session qui était réellement prévu.

Au début de la réunion, le président de la LITRA, Martin Candinas, a attiré l'attention sur la situation encore instable des transports publics. Depuis un an, les transports publics enregistrent une baisse significative du nombre de passagers pour une même gamme de services, et la chute du trafic aérien est encore plus radicale. Depuis l'apparition de la pandémie, les employés des transports publics ont fait un excellent travail. Résistants et fiables - voilà ce qu'est le transport public en Suisse. Ce grand engagement doit être reconnu.

Une enquête auprès des membres de la LITRA montre que : Les pertes actuelles ne sont pas permanentes. Toutefois, très peu s'attendent à ce que les transports publics retrouvent leur niveau d'avant la crise avant 2024. La situation difficile actuelle ne remet pas en cause le succès du modèle de transport public, a souligné Martin Candinas. Un service fiable est une condition indispensable pour que les gens reviennent le plus rapidement possible aux transports publics.

Pour la plus grande entreprise de transports publics de Suisse, les CFF, douze mois de Corona ont laissé des traces. La demande a chuté de 40 % l'année dernière par rapport à 2019. De nombreux navetteurs travaillent depuis leur domicile, mais les voyageurs de loisirs suisses et étrangers sont également restés à la maison dans beaucoup de cas. Dans le même temps, l'offre a été globalement maintenue. Vincent Ducrot, CEO des CFF, explique que l'entreprise tente maintenant de compenser les pertes élevées par de nombreuses mesures de réduction des coûts.

Seul le transport ferroviaire de marchandises a été épargné par les effets de la crise l'année dernière.

La crise a également eu un impact important sur CarPostal. Le nombre de passagers a chuté de 24%, ce qui a entraîné une perte de 79 millions de francs. En conséquence, la charge de travail a fortement augmenté. En tant que gestionnaire du système pour le transport par bus, CarPostal a dû adapter les horaires et fixer des règles. Les politiciens ont encore un rôle à jouer, estime Christian Plüss, CEO de CarPostal.

Le transport aérien est le secteur le plus touché dans le domaine de la mobilité. La demande a chuté d'environ trois quarts en 2020. Résultat : une perte abrupte de 654 millions de francs suisses pour 2020, la première perte de ces 15 dernières années. Déjà en 2020, 500 emplois ont été supprimés. Au moins autant sont susceptibles d'être supprimés d'ici à la fin de 2021. Le nouveau CEO de Swiss, Dieter Vranckx, a connu trois mois très mouvementés. (Et après 12 mois de pertes massives, Swiss ne prévoit que des augmentations de capacité prudentes).

En tant que responsable de l'Académie de la mobilité du TCS, Jörg Beckmann analyse de très près les changements et les tendances dans le secteur de la mobilité en Suisse. Après un an de Corona - comment le comportement de mobilité a-t-il changé en Suisse ? Selon lui, Corona offre également la possibilité d'un changement perturbateur dans le secteur des transports, vers un changement structurel écologique. Il faut maintenant en tirer parti.

Nous tenons à remercier nos invités d'avoir accepté de répondre à nos questions et de contribuer ainsi à une discussion animée sur l'importance des transports publics pendant et après la pandémie de Corona. Nous tenons également à remercier nos membres et nos organisations partenaires : Vous nous avez envoyé votre message vidéo sur l'impact de la pandémie de Corona sur votre entreprise, exprimant vos espoirs et vos souhaits. Nous publierons ces messages vidéo sur nos canaux de médias sociaux dans les prochains jours.