9 Nov. 2018

Maîtriser le trafic professionnel et des pendulaires – la gestion de la mobilité au Tessin

9 Nov. 2018

Promouvoir un trafic écologique et socialement compatible par l’information, la communication, l’organisation et la coordination – telle est la priorité de la gestion de la mobilité [1]. Il s’agit de gérer la demande en matière de trafic en influençant le comportement individuel dans le domaine de la mobilité. Outre la conception de l’infrastructure et de l’offre ainsi que la gestion du trafic, la gestion de la mobilité est l’une des approches possibles pour modifier le comportement en matière de trafic. Un regard sur la gestion de la mobilité au Tessin dans l’article de Christian Marti.

Le trafic professionnel et d’entreprise est véritablement prédestiné pour la gestion de la mobilité: d’une part, le trafic professionnel et des pendulaires évolue selon des horaires très réguliers et, d’autre part, la gestion de la mobilité peut être intégrée dans les systèmes de management existants des entreprises. [1] La gestion de la mobilité dans les entreprises offre par ailleurs un potentiel de synergies profitables aux entreprises et aux pouvoirs publics. Les entreprises peuvent ainsi organiser de façon efficiente et économique «aussi bien la mobilité nécessaire à leurs employés pour se rendre à leur travail ainsi que pour leurs déplacements professionnels que l’accessibilité de leurs sites aux clients et fournisseurs», ce qui, parallèlement, permet de réduire les impacts pour l’infrastructure, l’espace et l’environnement [1, p. 4].

C’est la raison pour laquelle les pouvoirs publics encouragent la gestion de la mobilité dans les entreprises. Des mesures ciblées existent en Europe depuis le début des années 90 [1]. En Suisse, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) s’engage notamment dans ce domaine depuis 2003 avec plusieurs programmes, dans le cadre du programme SuisseEnergie [2].

Outils techniques: exemple du Tessin

Certains outils techniques peuvent considérablement contribuer à la gestion de la mobilité dans les entreprises. Un exemple intéressant vient du canton du Tessin, où l’intérêt pour la gestion de la mobilité dans les entreprises est particulièrement grand: c’est ainsi que pour le «programme pluriannuel de promotion de la gestion de la mobilité en entreprise 2008 - 2013» de l’OFEN, 30% des communes et 47% des entreprises participantes viennent de ce canton. Ces pourcentages s'expliquent d'une part par le lourd fardeau que représente pour la région la part élevée de TIM pendulaire, et d'autre part par le programme cantonal «mobilità aziendale» conçu parallèlement au programme de l’OFEN [2]. En effet, fin 2015, le parlement cantonal a décidé de créer un fonds de 2 millions de francs pour financer la gestion de la mobilité dans les entreprises [3].

Ces dernières années, la société Mobitrends s’est établie comme le leader du marché tessinois dans le domaine de la gestion de la mobilité dans les entreprises. Outre des prestations classiques telles que le conseil ou l’organisation de navettes d’entreprises, elle exploite la plateforme Centrale di Mobilità [4] et l’app MobAlt [5]. Ces deux outils, qui ont été développés en collaboration avec le département d’aménagement du territoire du Tessin (Dipartimento del Territorio), offrent ensemble une aide sur mesure pour des aspects importants de la gestion de la mobilité en entreprise.

La plateforme Centrale di Mobilità

Le principal groupe cible de la plateforme Centrale di Mobilità se constitue de communes qui veulent développer et promouvoir des projets de gestion de la mobilité en entreprise pour des bassins d’emploi (p. ex. zones industrielles). Pour chaque site, la plateforme relève l’état d’avancement du projet ainsi que certains chiffres-clés et présente des mesures prévues ou déjà réalisées dans les domaines suivants: bus navettes, carpooling, promotion des TP, trafics piéton et cycliste ainsi que gestion des espaces de stationnement. Une carte interactive représente par ailleurs les différents sites, les entreprises participantes, l’offre de TP et de bus navettes, les stations de bike sharing et car sharing ainsi que les installations de loisirs (p. ex.: illustration 1). On peut également y consulter tous les horaires des bus navettes représentés.

La plateforme Centrale di Mobilità sert donc en premier lieu à l’information sur les projets en cours de gestion de la mobilité en entreprise et à leur coordination. Mais les entreprises et communes ont aussi accès via le site Internet de la centrale de mobilité à une offre de prestations pour l’analyse et la mise en œuvre de mesures de gestion de la mobilité ainsi que pour leur communication vis-à-vis de leurs collaborateurs.

Illustration 1: extrait de la carte interactive de la plateforme Centrale di Mobilità. On peut notamment y voir les centrales de mobilité de Stabio, Mendrisio, Balerna-Novazzano et Chiasso (pointillés rouges), les entreprises participantes (jaune) et l’offre de bus navettes (lignes en couleurs). [4]

L'app MobAlt

L’app MobAlt propose des alternatives concrètes au trafic pendulaire routier et y intègre des mesures de gestion de la mobilité des entreprises participantes. Elle s’adresse donc principalement aux collaborateurs des entreprises qui mettent en œuvre des mesures de gestion de la mobilité dans le cadre de la Centrale di Mobilità. Les employés s’enregistrent avec un code d’entreprise et indiquent l’adresse de leur domicile ainsi que leurs horaires de travail (début et fin de la journée). L’app calcule alors les différentes alternatives pour le trajet domicile-travail et évalue celles-ci sur la base de la distance et des heures d’arrivée (voir illustration 2). Elle tient compte pour cela de nombreuses offres, dont certaines ne sont pas publiques, ainsi que de leur combinaison: outre les TP (incluant les Park & Ride), également les bus navettes, offres de bike sharing et covoiturages créés dans le cadre de la gestion de la mobilité. En cas d’alternatives insuffisantes, il est également possible de créer un nouveau covoiturage.

MobAlt se concentre ainsi sur les pendulaires qui ont des horaires de travail réguliers et qui cherchent une alternative au TIM pour se rendre à leur travail. Cette focalisation sur un segment de clients spécifique permet de concevoir le service très facilement. La valeur ajoutée pour les utilisateurs par rapport aux apps de mobilité traditionnelles se situe dans l’intégration d’offres de mobilité non publiques telles que des navettes d’entreprise ou des covoiturages au sein de l’entreprise.

Les entreprises participantes peuvent personnaliser la présentation de l’app et faire afficher directement des incitations pour les collaborateurs, spécifiques à l’entreprise, telles que des rabais sur les abonnements de TP ou des places de stationnement réservées au covoiturage. L’alternative choisie peut être directement achetée sur l’app (p. ex. abonnements de trajets des TP ou cartes de transport pour les navettes) ou réservée (p. ex. covoiturage, bike sharing de l’entreprise); le paiement est prélevé sur le salaire. L’app permet enfin de gérer et réserver des places de stationnement appartenant à l’entreprise. Quant aux entreprises, elles utilisent par ailleurs MobAlt pour analyser le comportement en matière de mobilité de leurs collaborateurs et évaluer la réalisation des objectifs; les collaborateurs sont directement joignables via un chat.

Effets et facteurs de succès

Il est difficile de cerner les effets des outils technologiques MobAlt et Centrale di Mobilità, car il est quasiment impossible de séparer la technologie, la communication et la qualité de l’offre de mobilité existante – et ce n’est d’ailleurs pas judicieux non plus, car le succès dépend de l’interaction de tous ces aspects. Dans tous les cas, le Tessin affiche des résultats positifs. Le chef de projet Davide Marconi cite notamment le transfert des trajets individuels du TIM vers des covoiturages ou des bus navettes, une utilisation plus importante des TP dans le trafic pendulaire et un renforcement du trafic cycliste. Il estime que depuis le lancement de MobAlt et de la Centrale di Mobilità, le trafic pendulaire tessinois a diminué d’au moins 1000 voitures de tourisme. Le site Internet de la Centrale de Mobilità indique par ailleurs, par bassin d’emploi, les effets qui ont pu être mesurés (voir l’exemple de Mendrisio dans l’illustration 3).

Illustration 3: modification de la répartition modale (modal split) dans le trafic pendulaire pour les entreprises participantes du bassin d’emploi de Mendrisio (3481 employés dans 9 entreprises) [4].

Les outils technologiques constituent un élément important d’une gestion fructueuse de la mobilité dans les entreprises. Mais pris de façon isolée, ils sont inutiles. Car ils ne peuvent déployer leur effet que s’il existe des offres alternatives au TIM, si les utilisateurs potentiels sont informés et si les entreprises créent des incitations pour essayer et utiliser des alternatives. Ce faisant, il est essentiel de combiner des mesures push et pull (par exemple une bonne offre de TP et les trafics piéton et cycliste), ainsi que des incitations financières (p. ex. phases test avec utilisation gratuite d’e-bikes ou des TP), mais aussi une gestion des places de stationnement interne à l’entreprise.

Pour mettre en œuvre avec succès de telles mesures, tous les acteurs (communes et canton, entreprises, collaborateurs) doivent avoir des intérêts communs et des ressources suffisantes doivent être investies pour la mise en œuvre de mesures. Il est donc capital de déterminer minutieusement les différents besoins et de développer des mesures présentant un avantage concret pour les participants. Le jeu en vaut la chandelle: une gestion réussie de la mobilité en entreprise peut parfois avoir un impact impressionnant à un coût nettement moins onéreux que celui des interventions sur l’infrastructure de transport.

Téléchargement
Vous trouverez cet article ici en version PDF.
Troverà qui questo articlo in versione PDF.

Sources

Informations sur MobAlt et Centrale di Mobilità: Davide Marconi, Mobitrends, Canobbio. Un grand merci!

[1] De Tommasi, R, D. Oetterli et G. Caduff (2008) Gestion de la mobilité dans les entreprises – motifs et efficacité, Office fédéral des routes OFROU, Berne.

[2] Haefeli, U., D. Walker, T. Arnold, D. Marconi et S. Leonardi (2013) Evaluation des Programms Mobilitätsmanagement in Unternehmen (MMU) (Evaluation du programme Gestion de la mobilité dans les entreprises (GME), existe uniquement en allemand), Office fédéral de l’énergie OFEN, Berne.

[3] Repubblica e Cantone Ticino (2015) Basi legali, https://www4.ti.ch/dt/dstm/sm/temi/mobilita-aziendale-portale/basi-legali/basi-legali/,site visité le 13.10.2018.

[4] Centrale di Mobilità (2018) Be mobile be alternative, http://www.centralemobilita.ch,site visité le 04.10.2018.

[5] MobAlt (2018) The MobAlt app, https://www.mobalt.ch/,accès 04.10.2018.

Share