8. 12. 2021

print Created with Sketch. PRINT

8. 12. 2021

Les Suisses sont toujours les champions des voyages en train

En 2020, la pandémie de coronavirus a rendu les voyages dans les transports publics beaucoup plus difficiles, y compris les voyages en train en Europe. Tous les pays ont enregistré une baisse sensible de la demande en transport ferroviaire de voyageurs pour 2020. Dans certains cas, la demande a diminué de deux tiers sur l’ensemble de l’année. La Suisse a pu maintenir sa position de leader malgré une baisse de 37% et 39% respectivement: en 2020, les Suisses ont pris 46 fois le train, parcourant en moyenne 1531 passagers-kilomètres.

La structure quantitative des transports publics a considérablement changé l’année dernière. C’est ce que montrent les chiffres d’Eurostat sur la demande en transport ferroviaire dans les pays européens. Alors qu’en 2019 les Suisses avaient pris le train 74 fois en moyenne par personne, ils ne l’ont fait que 46 fois en 2020, soit 28 trajets ferroviaires de moins. Malgré ce recul, la Suisse reste en tête des pays européens. Derrière elle, aux deuxième, troisième et quatrième rangs du plus grand nombre de voyages en train, on trouve le Danemark et le Luxembourg avec 23 voyages en train par personne, ainsi que l’Allemagne avec 22 voyages par personne. Déjà à un niveau très bas, les voyages en train par personne ont continué à baisser en Grèce, en Lituanie, en Bulgarie, en Roumanie et en Croatie. Ces pays sont en queue de peloton dans les statistiques des voyageurs ferroviaires.

La distance moyenne parcourue diminue
Dans presque tous les pays considérés, la distance moyenne parcourue en train par personne a diminué encore plus fortement que le nombre de trajets. La distance moyenne d’un trajet en train a donc diminué. Malgré un recul de 39%, la Suisse reste nettement en tête des pays européens avec 1531 passagers-kilomètres. Derrière la Suisse, on trouve dans l’ordre la France, l’Autriche et la Suède. Le nombre de kilomètres parcourus en train par personne y a baissé plus fortement qu’en Suisse, à savoir de 43% en France et de 45% en Autriche et en Suède.

À l’autre extrémité du classement, on trouve la Grèce, la Lituanie, la Croatie et la Slovénie, qui affichent entre 60 et 160 passagers-kilomètres parcourus par personne. La baisse de la demande a été très variable dans ces pays, allant de 49% en Grèce à 34% en Lituanie. Les baisses les plus faibles de la demande, certes à un niveau déjà bas, ont été enregistrées en Bulgarie (26%) et en Estonie (33%). Les baisses les plus importantes ont été enregistrées en Grande-Bretagne et en Irlande (65%) ainsi qu’en Italie (58%). La Grande-Bretagne en particulier recule ainsi nettement dans le classement des nations ferroviaires.

Renseignements:
Michael Ruefer
Directeur adjoint
079 272 51 04